XTERRA Belgium

Ce samedi je participais à mon deuxième XTERRA. Cette fois ci c’est en Belgique, sous les couleurs du TRIGT que je posais mes bagages pour un rendez-vous en terre connue sur terrain inconnu. En effet, j’ai commencé le triathlon en 2015 et je n’ai donc jamais eu l’occasion de rouler sur chemins gras. Ca s’annonçait palpitant car j’ai toujours rêvé en voyant les coureurs de cyclo-cross, de terminer une compétition de vélo avec de la boue jusque dans les cheveux et un gommage à la glaise digne des plus grands salon d’esthétique. Avec les pluies torrentielles de ces derniers jours c’était bien parti !

5 bonnes raisons de s’inscrire au XTERRA Belgium 2017 !

1. L’ambiance

Du monde tout le long du parcours et des supporters qui crient les noms de tous les participants sur leurs passages c’est évidemment super motivant quand on est dans le dur. Car les Belges ils sont comme ça, dès qu’ils voyaient un gars en train de souffrir dans la côte, il avait droit à son p’tit mot d’encouragement personnalisé et des félicitations lors des franchissements de passages plus techniques. En ce qui me concerne mes parents, grands-parents et cousins avaient fait le déplacement pour l’occasion et c’était franchement génial de reconnaître leurs voix dans la foule. A cela il faut ajouter les personnes qui me connaissaient en tant que coureuse à pied et s’étonnaient de me voir enfiler un maillot et enfourcher un vélo. (Bon ça, moi aussi des fois j’me demande ce qu’il me passe par la tête !). Même après avoir crevé la roue arrière de mon vélo et poussé celui-ci sur 2km, les supporters continuaient à m’encourager.

2. L’organisation

Une équipe de jeunes Namurois a décidé de faire de cet évènement un passage obligé de l’European tour et on peut dire que c’est réussi ! Ils ont pensé à tout et la course est à la hauteur de toutes les grandes compétitions du genre ! Equipe photo sur le parcours, Village expo, douches sur l’aire d’arrivée avec bike wash, repas et grosse soirée pour l’après course. Pour une première, c’était impressionnant de professionnalisme ! Malgré les complications climatiques (inondations !) les organisateurs ont réussi à se retourner en un rien de temps pour offrir aux athlètes une belle compétition.

3. Le parcours

Montées, descentes, montées, descentes,… celui qui prévoyait de rouler au plat pays est servi ! Parcours très physique avec secteurs boueux assez amusants, c’était vraiment un parcours pour les VTTistes. La partie course à pied est super chouette aussi, de type cross vallonné avec des passages dans la magnifique citadelle de Namur, dans des tunnels, sur des ponts levis et des passerelles. Et la nat ? Ben j’vous dirai ça l’année prochaine car les conditions exceptionnelles ont empêché un départ dans l’eau. (Débit de l’eau impressionnant) Mais c’est original de nager en rivière et j’espere tester ca en 2017 !

4. Les athlètes

Un plateau d’athlètes assez relevé, 1000 inscrits (dont 650 sur la distance reine) Le XTERRA Belgium offre une belle concurrence et s’invite parmi les grosses courses de préparation pour les athlètes désirant disputer le XTERRA Hawai. De par sa position centrale, la compétition a attiré des coureurs de 24 nationalités différentes ! Une grande réussite pour un premier événement !

5. La Belgique

Et puis sur la ligne d’arrivée, quoi de mieux qu’une bière pour se réconforter ? La Belgique c’est aussi un super coin à visiter (Liege, Namur, Bxl, Louvain, Bruges,…). C’est l’occasion de s’y faire des amis et de tester les spécialités locales.

Allez, on s’inscrit ?

Advertisements