Jeux des iles Majorque

Le triathlon relais mixte est une discipline se pratiquant sur un format super sprint par équipe de quatre (deux femmes/deux hommes). Cette année cette épreuve figurait au programme des jeux des iles, compétition précédemment réservée aux athlètes cadets. C’est donc en compagnie de la délégation Corse, forte de huit athlètes et quelques sympathiques accompagnateurs, que je prenais le chemin des Baléares ce mardi afin de représenter au mieux les couleurs insulaires.

 

Hola que tal

 

Peu avant l’enregistrement des bagages, une nuée de sportifs fait son entrée dans le hall de l’aéroport Napoléon Bonaparte. Tous équipés de la même veste « Corsica » floquée pour l’évènement, les athlètes attendent patiemment, retranchés par petits groupes de discipline. C’est l’occasion de s’adonner à un petit jeu d’observation afin de deviner dans quelle épreuve chaque escadrille va évoluer. Les petites jeunes montées sur ressort avec des nœuds Comaneci dans les cheveux, pas de doutes, c’est des gymnastes. Les grands costauds qui observent sagement le déroulement des opérations, certainement des rugbymen. Ou des judokas peut-être. Certains se trahissent, transportant une raquette de tennis soigneusement rangée dans un sac à dos. Soudain, débarquent dans le plus grand calme et hyper organisés quatre sportifs portant un bazooka à même l’épaule. Je me recule pour laisser place à l’équipe qui gagne certainement le prix du matériel le plus encombrant pour m’apercevoir qu’il s’agit d’un équipage de régate qui transporte son mat. Ca me console un peu car depuis une heure notre équipe est victime des regards emplis de compassion de la part des autres athlètes nous voyant trimbaler péniblement 50kg de matériel chacun. C’est certain, parfois je regrette l’époque ou mon père me répétait de ne surtout pas oublier mes pointes d’athlétisme en faisant mon sac de compet. Le triathlon c’est avant tout une logistique énorme et beaucoup de précaution lors des transports de vélo. Mon regard croise celui d’un navigateur, il observe mon sac trop grand, on se sourit, on se comprend. Nous embarquons donc tous nos bagages dans l’avion spécialement affrété et une heure après le décollage nous retrouvons à Majorque pour débuter ces jeux. Notre équipe est basée à Soller, sur le site même de la course. Arrivés à l’hôtel nous faisons la connaissance de l’organisateur. Un type farfelu, au nom impossible à retenir et que nous finissons par baptiser par consensus : Pablo. Les jours qui suivent sont consacrés à la préparation du matériel, l’apprentissage de nouvelles techniques de transition, les entrainements et le repos.

On profite également de l’avant-course pour interroger Pablo sur la décision de l’organisation d’augmenter la portion de natation et de raccourcir les deux autres disciplines (450/7400/1500 au lieu de 300/10000/2500). Pas de réponse satisfaisante, on se prépare donc à passer plus de temps dans l’eau que dans nos chaussures de course.

Le samedi nous étions prêts à en découdre avec des Espagnols venus en nombre pour faire valoir les qualités de cette terre de triathlon (15 000 licenciés aux Baléares contre 400 en Corse, ça laisse rêveur!). Dès l’épreuve de natation les filles donnent le tempo, c’est des nageuses y a pas de doute. A la sortie de l’eau je recolle une fille puis sur le vélo j’en dépasse deux et je me rapproche d’une italienne. Je vais finir par la dépasser en course à pied avant de donner le relais à Benoit-Xavier, mon coéquipier. Nous enchainons les quatre relais et terminons 3ème de ces jeux des iles (deux équipes espagnoles devant nous sont hors classement). Un grand merci à la team Corse, Benoit-Xavier, Aurore et Michel 🙂

Beaucoup d’apprentissages sur cette grande première pour la délégation Corse. Le désir de faire encore mieux la prochaine fois et l’envie de s’entrainer. De sympathiques rencontres avec les autres délégations mais aussi une belle opportunité de renforcer les liens des athlètes Corses. Car si nous avons l’habitude de nous affronter lors des épreuves insulaires,  c’était l’occasion unique de former une équipe et d’avancer ensemble vers un même objectif.

Advertisements